Menu

Le cumul d'activités concerne près de 1,4 million de personnes

Selon la Dares, service des statistiques du ministère du Travail, en 2014, la France comptait 1,39 million de pluriactifs, ou slashers, c'est-à-dire des personnes cumulant au quotidien plusieurs activités. 

 

mercredi, 02 novembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Concrètement ces pluriactifs se répartissent en : 453 000 « pluri-employeurs », des salariés qui exercent une même profession pour plusieurs employeurs, et 933 000 « pluri-professions », qui exercent plusieurs professions pour un ou plusieurs employeurs.

Selon la Dares, les pluri-employeurs sont « majoritairement des femmes » (80 %) et la plupart exercent, dans le secteur tertiaire (93 %), « des professions peu qualifiées » (employées de maison, aides à domicile ou aides ménagères) : 70 % sont des employés ou des ouvriers. Ils « subissent souvent un temps partiel contraint » - 75 % de temps partiels, dont la moitié contraints - et « la pluriactivité leur permet rarement d'atteindre une durée du travail équivalente à un temps complet ».

Les salariés pluri-professions, moins féminisés (54 % de femmes, 46 % d'hommes), « exercent des professions plus qualifiées, souvent proches de leur profession principale » : la moitié sont des cadres ou professions intermédiaires. Ils exercent plus souvent leur profession principale à temps complet (55 %) dans le tertiaire (85 %).

« Les heures de travail qu'ils consacrent à ces professions supplémentaires s'ajoutent à des durées déjà élevées et à des horaires atypiques », note la Dares.