Menu

LE TRAVAIL Quelles valeurs ?

Le travail quelles valeurs ?

Soirée débat le jeudi 11 avril 2013 de 17h30 à 19h30

Siège de la CGT
263 rue de Paris 93100 Montreuil
Hall des Fédérations | Salle mezzanine

LE TRAVAIL Quelles valeurs ?
Editions utopia- Auteur : Mouvement Utopia
Prix : 4€

mardi, 09 avril 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Avec l'auteur de la préface, Dominique MEDA, sociologue et philosophe

Dominique MEDA est sociologue, philosophe  et professeure de sociologie à Paris Dauphine.

Elle est l'auteure de très nombreuses publications, essais, ouvrages portant essentiellement sur ce qui concerne le travail. Elle a participé à la rédaction de l'ouvrage réalisé avec France Inter : « Quel travail voulons nous ? » sur lequel nous avons débattu.

Dominique Méda se propose également d'intervenir sur « la rupture conventionnelle » et l'ANI.

Dominique Meda

Dans la brochure de 112 pages qu'elle préface, on trouve 3 parties : une introduction : « Le travail, de quoi parle t'on ? » ; « Quinze idées reçues sur le travail » ; « Les principales propositions du mouvement Utopia ».

La préface présente à elle seule le plus grand intérêt en posant la place du travail dans notre existence : « Le travail n'est pas « de toute éternité », comme on l'entend souvent...Il est ce que les êtres humains vivant à une époque déterminée décident d'en faire ou parviennent à en faire ». « ...Il n'y a aujourd'hui, en France aucune dégradation de la, »valeur travail ». Les attentes des Français vis à vis du travail sont immenses...Ils attendent un revenu, et surtout du sens, ainsi qu'une possible réalisation de soi ». »C'est non seulement une reconversion massive des secteurs et des emplois que nous devons être capables d'organiser au plus vite mais, aussi une nouvelle  manière d'envisager la production, désormais moins conçue comme un acte visant à extraire à tout prix des utilités agrégées dans le PIB qu'à satisfaire les besoins humains fondamentaux en prenant soin du travail humain et de la, Nature. Un changement du travail au service d'un changement de civilisation ».Révolutionnaire en somme !

A la suite, l'auteur collectif pose 2 propositions : Libérer le travail et se libérer du travail comme hypothèses complémentaires d'actions. Car dit-il :

« Devrions nous continuer à ériger en unique lien social, en valeur, cette seule activité résultant d'un rapport de subordination marchande entre les individus ? »

Tout cela rejoint parfaitement les résultats d'enquêtes auprès des salariés cadres ou non et des jeunes diplômés sur la répartition du temps entre travail d'une part et famille, loisirs, culture d'autre part, autant que sur l 'attachement au travail et la distanciation vis à vis de l'entreprise.

Les réfutations des quinze idées reçues sur le travail sont d'une grande pertinence .

Les 6 principales propositions sont précédées d'une introduction particulièrement incisive : ... « Plus le travail devient rare et privé de sens, plus l'idéologie dominante veut en faire une valeur morale ! » « Libérer le travail et s'en libérer, c'est donc aussi remettre le travail à sa place économiquement, écologiquement et dans la vie en le considérant comme une nécessité contingentée laissant leur place aux autres temps de la vie.

Nul doute que les syndicalistes que nous sommes y trouveront à la fois reflet de nos préoccupations et ressource et inspiration pour notre action.