Menu

Les étudiants kinés font bouger le gouvernement

Les étudiants en kinésithérapie massivement mobilisés le 5 novembre se sont félicités vendredi 14 d'avoir obtenu du gouvernement "un pas vers la revalorisation" de leur profession.

lundi, 17 novembre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Ils entendent en effet obtenir la reconnaissance de leur formation au niveau master (bac +5).

Le gouvernement aurait promis jeudi la généralisation de la première année commune aux études de santé, la suppression des concours privés et quatre années de formation spécifique en institut avec un conventionnement universitaire. 

Dans un communiqué, la Fédération nationale des étudiants en kinésithérapie (Fnek) "se réjouit de cet arbitrage car il est synonyme d’accès au système universitaire, à la recherche et à la mobilité internationale" et "met également fin à une sélection sur critères sociaux". Le dernier arbitrage, en janvier 2013, rejeté par l'ensemble de la profession, proposait aux kinésithérapeutes une formation en trois ans validée par une licence.