Menu

Licenciements boursiers chez GE/Alstom

Les syndicats CGT et CFE-CGC du pôle énergie d'Alstom ont dénoncé le 13 janvier "un plan de licenciements boursiers" après l'annonce par General Electric de milliers de suppressions de postes dans le monde, dont 1.700 en Allemagne, 1.300 en Suisse et 765 en France, dans les activités énergie du français Alstom rachetées en novembre 2015.

lundi, 18 janvier 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Pour Laurent Santoire (CGT), ce "plan de licenciements boursiers" ne vise "qu'à augmenter la valeur de l'action General Electric". Il "marque la première étape du démantèlement des activités Alstom énergie en France et en Europe", affirme le syndicaliste, persuadé qu'il s'agit de "toiletter la mariée" avant de "revendre les activités qui n'atteindront pas une rentabilité de 16%".