MENU

Livre et communication : « donner du sens à notre travail »

Imprimer
Congrès Ufict LC

Les 16, 17 et 18 octobre derniers, la Grand Motte accueillait le 3ème Congrès de l’UFICT (l'union fédérale des ingénieurs, cadres et techniciens) de la Filpac (Fédération des travailleurs des Industries du Livre, du Papier et de la Communication). Près de 80 personnes, dont 56 délégués de la presse nationale, régionale, magazine et spécialisée, de l’édition et de l’édition phonographique ainsi que de la distribution, se sont donnés rendez-vous pour « donner du sens à leur travail ».

Laurent Gaboriau, le secrétaire général sortant, a été reconduit dans ses fonctions. Il revient sur ces trois jours intenses d’échanges et de débats.

Les enjeux et défis des ICTAM du livre et de la communication

Dans le cadre du congrès, une enquête quantitative et qualitative a été menée par EMERGENCES (Cabinet de formation conseil expertises) sur les salariés du secteur du livre et de la communication. L’objectif de cette enquête était, d’une part, de dresser un état des lieux sur les salariés des secteurs du livre et de la communication et, d’autre part, de pouvoir évaluer comment les syndiqués abordent le travail aujourd’hui. Il ressort de cette étude que 74 % des ICTAM de l’industrie du livre et de la communication estiment ne pas pouvoir assurer un travail de qualité en raison des logiques financières.
Dans ce contexte de crise économique et de course à la rentabilité, de réorganisation et de restructuration, un constat est clair : « les ICTAM ont mal, mal au travail et dans le travail ». Redonner l’envie de se battre et reprendre la main sur le travail pour qu’il soit source d’épanouissement et d’émancipation, sont les aspirations de l’UFICT de la Filpac pour les années à venir. Laurent Gaboriau, insiste sur la nécessité de mieux répondre à leurs attentes sur de nombreuses questions comme :
-    le télétravail
-    l’intrusion des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) dans la vie privée
-    les horaires à rallonge
-    les forfaits jours
-    l’évaluation

Les temps forts du congrès

Au cours du congrès, la nécessité d’une nouvelle structuration a été évoquée pour être au plus près des syndiqués et plus largement des salariés. La création d’un nouveau syndicat de l’édition en Ile-de-France  pourrait être une solution pour les syndiqués de ce secteur.
L’accent a été mis sur le besoin d’accroître la syndicalisation, de former les syndiqués et de renforcer le positionnement des syndicats. La mise en place d’un « syndicalisme pragmatique » qui rend service aux collègues et démontre son efficacité permettra d’attirer l’attention des salariés devenus craintifs.
Le secrétaire général de l’UFICT LC rappelle que la construction du rapport de force est indispensable et qu’il est nécessaire de rassembler toutes les forces CGT et de travailler à l’unité avec les autres organisations syndicales.
Enfin, une nouvelle commission exécutive a vu le jour, elle s’est rajeunie et féminisée.
Laurent Gaboriau, clôt ce 3ème congrès de l’UFICT LC sur une note optimiste et poétique :

« Un congrès ce sont toujours des moments intenses. Cette intensité des débats et des échanges, de la convivialité, c'est de la vitamine syndicale. »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site dédié de l'Ufict LC

 

Site congrès Ufict LC

 

Publié le mardi, 29 octobre 2013 dans Actualités
Accès militant Syndicoop.fr Nous demander un document Chercher dans les dossiers thématiques