Menu

Le maire FN de Beaucaire condamné pour injure contre une militante CGT

Le maire Front national de Beaucaire (Gard) a été condamné mardi 22 septembre à 1 500 euros d'amende pour avoir injurié une enseignante dans un lycée de sa ville, militante CGT.

lundi, 28 septembre 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le tribunal correctionnel de Nîmes a également condamné l'élu qui avait évoqué dans un communiqué des syndicalistes "dont le comportement n'a rien à envier à celui de racailles" à verser 1 000 euros à chacune des quatre parties civiles, l'enseignante et trois émanations du syndicat.
Cette affaire a commencé à l'été 2014 dans un lycée de Beaucaire, lorsque des membres du conseil d'administration de l'établissement avaient refusé de saluer le maire FN puis quitté la pièce.
Dans un communiqué de presse de sa ville, Julien Sanchez avait évoqué "quelques syndicalistes sans éducation, privilégiés, aigris et sectaires "dont le comportement n'a rien à envier à celui de racailles".