Menu

Un bon cadre ne compte pas ses heures ?

Un bon cadre ne compte pas ses heures ?

Travail du dimanche : allons jusqu'au bout du débat ! Parlons de notre temps de travail à nous, salariés de l’encadrement, nous qui ne pouvons déconnecter que trop rarement nos portables et nos mails.

jeudi, 03 octobre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Et avec l’argument de la crise, la pression s’accentue. On nous demande d’atteindre des objectifs de rendements croissants, de relayer des décision destructrices sur le plan économique et humain, d’accepter des rémunération inférieures à nos qualifications… le tout sans compter les heures.

Pourtant, le contexte économique aurait du inciter les entreprises à transformer leurs pratiques managériales pour valoriser les salariés plutôt que les actionnaires.

 Nous nous impliquons dans notre travail, nous sommes qualifiés, nous sommes productifs. Et nous ne sommes que peu ou pas associés aux décisions stratégiques de nos directions. Donc nous appliquons, et nous faisons appliquer. En nous taisant trop souvent.

 Or, l’encadrement est un des atouts majeurs dont dispose notre pays pour sortir de la crise économique et du management financier. La France a besoin de la contribution des cadres au collectif de travail, et nous, cadres, avons besoin d’organisations syndicales qui représentent et défendent nos intérêts et notre rôle spécifique dans le monde du travail.

C’est pourquoi la CGT des Cadres lance l’appel : «Réagissons».

Avec masstomass.com, nous faisons le choix de nous adresser directement aux cadres en proposant une campagne grand public grâce à la force de frappe du financement participatif. Votre contribution compte !

Destinée à une diffusion dans la presse magazine et quotidienne lue par les cadres, nous vous incitons à participer à cette campagne pour augmenter son potentiel de diffusion.

A travers des visuels sobres et directs, composés de constats violents, nous voulons montrer la réalité de la manière dont nous vivons aujourd’hui notre travail.

Nous voulons appeler toutes celles et tous ceux qui partagent ce vécu à réagir ensemble, pour transformer le travail et lui donner du sens

Participer à la campagne