Menu

Michelin annonce 1 500 suppressions d'emplois en France

Le fabricant de pneumatiques a annoncé le 22 juin aux syndicats sa volonté de concentrer ses sites français sur des emplois à forte valeur ajoutée, ce qui entraînera la suppression sans départ contraint de 1 500 emplois dans l'Hexagone et près de 500 aux Etats-Unis.

lundi, 26 juin 2017 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Michelin prévoit ainsi d'ici 2021 le départ de 5 000 salariés en France pour seulement 3 500 recrutements. C'est le site historique à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) qui serait le plus impacté avec 970 départs à la retraite non remplacés dont 290 seront relocalisés dans d'autres pays.

La CGT a fait part de ses inquiétudes pour le site historique du groupe. « On savait que cela allait faire mal, mais là c'est très rapide en plus. Forcément, cela nous inquiète pour l'avenir des sites clermontois », a dit Jean-Michel Gilles, secrétaire général de la CGT Michelin. Il anticipe en particulier une charge de travail plus lourdes pour certains responsables : « il y aura moins de cadres et leurs responsabilités vont échoir à d'autres, (...) ce sont les agents qui ont les responsabilités, sans le salaire ou les coefficients qui vont avec ».


« Depuis 1983 et le premier plan social, les effectifs n'ont fait que fondre dans la ville. Tout ça pour faire du fric et satisfaire les actionnaires », dénonce-t-il à juste titre car au moment de ces annonces, le titre Michelin a fini en hausse de 0,46 % à 120,25 euros dans un marché en hausse de 0,15 %.