Menu

Mobilisation unitaire le 22 mai pour une autre réforme du ferroviaire

Les fédérations CGT–UNSA–SUD-Rail appellent les cheminots actifs et retraités et les usagers à manifester à Paris le 22 mai à l’occasion de l’examen en première lecture du projet de loi sur la réforme du ferroviaire.

lundi, 19 mai 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le gouvernement a produit un projet de loi qui explose la SNCF, plutôt qu’une réelle réforme de l’ensemble du système ferroviaire, devant intégrer tous les acteurs et notamment l’Etat.


Pour la CGT, la SNCF appartient à la Nation. En cela, l’Etat doit jouer un rôle central en termes d’égalité d’accès au mode ferroviaire au plus près des lieux de vie, d’aménageur du territoire pour permettre un maillage territorial qui favorise la réponse aux besoins de transport des usagers et des chargeurs en ce qui concerne les marchandises.


L’État doit aussi intervenir sur la régulation des tarifs de la SNCF au quotidien, en rétablissant les tarifs sociaux comme levier essentiel en matière d’égalité de traitement de la population, tenant compte des différentes situations des ménages.
Le projet de loi du gouvernement, en l’état, ne répond pas aux exigences d’un service public ferroviaire fiable, efficace et sûr pour les usagers.


La CGT exige :
-Le recrutement de cheminots au statut pour assurer dans tous les services les charges de travail avec la qualité et la sécurité dues aux usagers.
-La ré-humanisation des gares et des trains afin d’améliorer l’accueil, l’information et la sécurité des usagers.
-La réouverture de gares et de guichets permettant l’accès au transport ferroviaire de proximité.
-Une régulation des tarifs permettant un accès aux trains à tous les citoyens, notamment les plus modestes.
-La mutualisation des moyens humains et matériels permettant une meilleure régularité, efficacité et réactivité de l’entreprise.
-La relance du transport de marchandises par Fret SNCF, dans le cadre d’une activité d’intérêt général.