Menu

Mobilité : souhaitée, mais redoutée

Selon un sondage Opinionway en partenariat avec Liaisons sociales pour l'Observatoire du travail-BPI Group publié le 5 novembre, 41% des personnes interrogées disent souhaiter changer de voie sans oser le faire, 65% d'entre elles jugeant un changement de métier ou d'entreprise "trop risqué aujourd'hui".

lundi, 09 novembre 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La mobilité est vécue par 12% des salariés interrogés comme "une nécessité" pour maintenir leur emploi (16% dans les TPE).

30% des salariés (35% des 50 ans et +, 34% des ouvriers) la considèrent comme "un risque et une possibilité de perdre leurs acquis" tandis que 58% voient la mobilité comme "une opportunité" et "l'occasion de découvrir de nouvelles choses" (64% des 18-29 ans, 64% des cadres).