Menu

Négocier pour l’égalité - des stratégies à succès

L’UGICT-CGT, engagée dans l’action syndicale pour l’égalité professionnelle à l’échelle européenne, notamment à travers le réseau Femanet d’Eurocadres a participé à la conférence débat de la Confédération Européenne des Syndicats : « Négocier pour l’égalité - des stratégies à succès » les 05 et 06 novembre 2013 à Vilnius.

jeudi, 28 novembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Si de nombreuses organisations syndicales étaient présentes, les organisations patronales n’ont pas répondu à l’invitation.

Cette conférence débat a traité de la question suivante : « Comment les négociations collectives peuvent elles contribuer à mettre un terme à la discrimination salariale entre les femmes et les hommes occupant un même emploi ou un emploi équivalent ? »

Le programme d’action de la CES adopté lors du congrès d’Athènes de 2011 identifiait l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes comme une priorité.

Les objectifs de la CES dans le cadre de ces négociations à obtenir sont :

•    élaborer et améliorer les outils et les instruments syndicaux visant à réduire l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes lors des négociations , accroître la présence des femmes au sein des équipes chargées des négociations et garantir l’intégration de la dimension de genre dans les négociations collectives.

•    Sensibiliser les syndicats à la nécessité d’une égalité entre les femmes et les hommes dans les négociations collectives sur le lieu de travail et à l’échelle sectorielle et nationale.

•    Développer la connaissance et les bonnes pratiques en matière d’actions des partenaires sociaux visant à résoudre la question de l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes par le biais des négociations collectives.

•    Contribuer à la politique européenne en matière d’égalité entre les femmes et les hommes et identifier les priorités et les actions au sein de l’UE.

Constat est fait globalement d’une situation quasi identique au sein des pays de l’UE.
Les inégalités persistent malgré l’existence de législations à cause du blocage du patronat; les femmes occupent des emplois et métiers moins valorisés et il existe une ségrégation forte entre les emplois.
En règle générale les écarts se creusent pour les femmes qui sont plus diplômées, la crise pénalise plus particulièrement les femmes.

Différent-e-s intervenant-e-s ont fait part de leur expérience.

En Belgique par exemple les critères de classifications ont été négociés, des pondérations de ces critères ont été introduits et concernant les secteurs à forte prédominance féminine, des définitions pouvant modifier la pondération ont été créées.

En Autriche, depuis 2010, il y a possibilité d’ester en justice si la transparence des salaires est inexistante, les annonces d’offre d’emploi doivent clairement afficher le salaire attribué à la fonction.

Les quelques  pistes partagées pour réduire les inégalités salariales entre les femmes et les hommes sont notamment les suivantes :

•    Une analyse fine de la situation avec des critères qui puissent permettre les comparaisons au sein de l’UE, afin que les bonnes pratiques puissent être transposées.

•    Une négociation collective qui exige la transparence des salaires et des rémunérations, c'est-à-dire ne pas justifier la rémunération sur des critères individuels basés sur une représentation stéréotypée.

•    Une négociation des classifications qui s’appuie sur la valeur du travail, qui réduise le nombre de catégories.

•    Supprimer le plafond de verre.

•    Au plan syndical, intégrer les femmes dans les équipes de négociation.

Cette conférence  est une étape, les écarts de rémunération n’étant pas les seuls problématiques identifiées par la CES concernant l’égalité entre les femmes et les hommes.
Il s’agira, lors d’une prochaine rencontre, de débattre et d’échanger notamment des bonnes pratiques sur l’articulation entre la vie privée et professionnelle, sujet sur lequel notre UGICT a également travaillé et aura des choses à apporter au plan européen.