MENU

Nouveau coup dur pour les basses retraites

Imprimer

L’annonce par le gouvernement de la non-revalorisation des pensions inférieures à 1.200 euros, non touchées par la mesure de gel décidée au printemps dernier, du fait de la «très faible inflation» finalement prévue pour 2014 (0,5%) des petites retraites est ressentie comme un nouveau camouflet et une raison supplémentaire, s’il en fallait encore, de se mobiliser.

Eric Aubin, dirigeant de la CGT en charge du dossier retraites a jugé «dramatique» sur RTL cette «cinquième mesure en quelque temps qui atteint le pouvoir d'achat» des retraités, citant notamment la fin de la demi-part pour les impôts pour une partie des veufs et veuves et la désindexation des retraites complémentaires.


«15 millions de retraités qui ne consomment pas, ça a forcément des conséquences sur la croissance et sur l'emploi». Il a aussi déploré «une com défaillante» de la part du gouvernement. «Il y avait une annonce sur les retraités qui était claire : pour ceux qui touchent moins de 1.200 euros, +vous aurez une revalorisation au 1er octobre+ (...) Quand on fait de telles annonces, on créé de l'espoir parmi les gens concernés et, bien entendu, il y a une déception, je crois que la colère commence à monter», a-t-il lancé, appelant les retraités «à manifester le 30 septembre pour dire stop à la baisse du pouvoir d'achat».

Publié le lundi, 15 septembre 2014 dans Actualités

Accès militant Syndicoop.frNous demander un documentChercher dans les dossiers thématiques