Menu

Optimiser… n’est pas tricher

Si certains perdent leur vie pour la gagner, Pierre Gattaz lui paie ses impôts.

lundi, 07 juillet 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

C’est ainsi qu’en 2013 pour 202 000 euros d’impôts payés par sa société Radiall, l’entreprise aurait perçu 876 000 euros de Crédit Impôt, Compétitivité Emploi.

Selon le quotidien l’Humanité, la société présidée par Pierre Gattaz, le patron des patrons transfère la plus grande partie de sa plus-value à ses filiales à l'étranger. Elle réduit ainsi nettement son taux d'imposition grâce à des techniques on ne peut plus légales d'optimisation fiscale.

Légales, mais pas très morales car bien sûr cet argent ne sert pas au développement du pays, il assèche les comptes et contribue à creuser les déficits, dont Pierre Gattaz est un vigoureux adversaire, c’est bien connu.

Ce qui l’est moins, c’est que Pierre Gattaz aime gagner sur tous les tableaux.