Menu

Orthophonistes dans la rue pour être mieux reconnus

« Diplôme Bac +5 = salaires Bac +5 » : les orthophonistes étaient appelés à faire grève jeudi 3 novembre et à se rassembler en France pour réclamer des salaires à la hauteur de leur niveau d'études à l'hôpital à l'appel des principales organisations de la profession, comme la Fédération nationale des orthophonistes (FNO), celle des étudiants en orthophonie (FNEO), la CGT ou encore FO.

lundi, 07 novembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Ils protestent contre l'« aberration salariale » subie par les orthophonistes hospitaliers, selon la FNO.

Avec des revenus à peine supérieurs au Smic (près de 1.500 euros bruts), ces derniers sont payés « comme des Bac+2 », alors que leur formation, de 4 ans depuis 1986, a été allongée d'un an en 2013. S'estimant en manque de reconnaissance, les orthophonistes ne sont plus attirés par l'hôpital, où ils ne représentent que « 950 équivalent temps plein », sur plus de 23 000 professionnels (salariés et libéraux) au total, selon la FNO.

Reçue dans l'après-midi au ministère de la Santé, l'intersyndicale n'a pas obtenu gain de cause, les revalorisations proposées aux orthophonistes restant les mêmes, a déploré Bruno Sarrodet, vice-président de la FNO, qui appelle à participer au mouvement de grève du 8 novembre dans la fonction publique hospitalière.