Menu

Le lobby qui voulait étendre l'ouverture des Pharmacies le dimanche

Pharmacie

Dans un courrier commun, l'Union Départementale CGT de Paris et la Fédération CGT de la Chimie prennent clairement position contre la petite minorité de pharmaciens qui demandent la remise en cause de la fermeture dominicale des pharmacies à Paris. Un argumentaire solide sur le fond dont nous reproduisons ici l'essentiel.

mercredi, 26 novembre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

"Pour ce qui est du cas très précis des officines de pharmacies à Paris, qui sont au nombre de 992 (donc très loin des 60 pharmaciens demandant l'abrogation de l'arrêté préfectoral), nous pensons que le service de garde et d'urgence actuel, rendu aux patients / assurés sociaux / usagers, est suffisamment organisé et dimensionné (environ 120 pharmacies ouvertes les dimanches et jours féries de 8H à 21H, et une dizaine de pharmacies ouvertes la nuit). Il est conforme àla convention collective du secteur. [...]

Notre préoccupation est toute autre : elle porte sur l'exigence que tout habitant, tout patient puisse accéder aux informations, conseils et services dans des pharmacies de proximité, dans lesquelles soient présents des effectifs qualifiés en nombre suffisant, assurant une prestation de qualité et une délivrance sécurisée des médicaments."