Menu

Plainte contre Qatar Airways devant l’OIT pour viol des droits des salariés

Alors que le riche émirat gazier est déjà critiqué pour son comportement à l'égard des ouvriers du bâtiment chargés de construire les infrastructures de l'organisation de la Coupe de monde du football en 2022, voilà que la Fédération Internationale du Transport (FIT) a déposé plainte contre Qatar Airways devant l'Organisation Internationale du Travail (OIT), une agence de l'ONU, l'accusant de violer les droits de ses personnels presque entièrement étrangers.

mardi, 10 juin 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Les personnels de la compagnie sont ainsi obligés de vivre dans des résidences fermées sous surveillance, soumis à des couvre-feux. Ils sont interdits de mariage pendant les cinq premières années et doivent par la suite demander une autorisation pour convoler. Tomber enceinte peut être un motif de licenciement de même que le fait de ne pas signaler une grossesse.

Les personnels sont également soumis régulièrement à des contrôles médicaux, y compris des tests de dépistage du SIDA. Environ 90% des employés de Qatar Airways sont étrangers. Si l'un d'entre eux décide de quitter la compagnie avant deux ans, il doit payer la compagnie pour pouvoir obtenir un visa de sortie du Qatar