Menu

La précarité est un frein à l'acquisition d'un logement

En dépit de revenus pourtant comparables avec les actifs travaillant en CDI, les travailleurs ubérisés, les autoentrepreneurs ou tout simplement ceux qui enchaînent les CDD ne sont pas les bienvenus dans les banques qui rechignent à leur accorder des prêts.

lundi, 19 septembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Aux yeux des établissements financiers, le CDI reste l'indispensable sésame pour obtenir un prêt, ce qui ne correspond pas du tout à la réalité et aux besoins de la population.

En effet, si 85% des salariés sont en CDI, neuf embauches sur dix se font aujourd'hui en CDD et près d'un jeune sur trois est employé à durée déterminée.

Les jeunes entrent dans l'emploi vers 23 ans mais ils n'accèdent à la propriété qu'à 33 ans en moyenne, un décalage de 10 ans dû au fait que les banques ne financent pas l'achat en CDD.