Menu

Prime de Noël au P.-DG d'Alstom pour un casse réussie

La CGT d'Alstom a dénoncé jeudi 18 décembre l'octroi d'une « prime de Noël » de
150 000 actions au P.-DG d'Alstom en récompense de la cession du pôle énergie du groupe à l'américain General Electric qu'elle qualifie d'opération de « casse industrielle ».

lundi, 22 décembre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

 « Si l'opération va au bout, Patrick Kron recevra 150 000 actions. L'entreprise, avec la bénédiction de l’État, lui offre une prime de Noël de 4 millions d'euros pour casser l'outil industriel », s'est indigné Christian Garnier, délégué syndical central CGT d'Alstom, lors d'un point de presse au siège de la Fédération CGT métallurgie. Mais Patrick Kron ne sera pas seul puisque quelque « 2 000 hauts dirigeants vont également se partager 60 millions d'euros », offerts cette fois par General Electric.

Selon le site internet du groupe Alstom, le Conseil d'administration a décidé à l'unanimité d'allouer à M. Kron « une rémunération conditionnelle exceptionnelle » d'un montant équivalent à « la contre-valeur de 150 000 actions ».


Celle-ci sera appréciée au vu « du cours de Bourse au jour de la réalisation de la transaction avec General Electric ». Au cours du titre jeudi, cela reviendrait à près de 4,1 millions d'euros.