Menu

Au Printemps, on ne veut pas discuter salaires

L'enseigne tombée dans l'escarcelle du Qatar a beau souffler ses 150 printemps, elle n'entend pas verser de prime à ses salariés pour cette occasion, pas plus qu'elle n'entend non plus discuter des augmentations de salaires.

lundi, 27 avril 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

En effet, venus en négociations salariales ce vendredi 17 avril, les représentants du personnel sont restés seuls tandis que le DRH fuyait la table de négociations en brandissant menaces de sanctions, inspection du travail et en faisant intervenir l’huissier entouré de gardes du corps.

Tandis que les dirigeants et les plus hauts cadres voient leurs salaires augmenter, les employés et cadres n'auraient donc droit à rien.