Menu

PSA veut la peau d'un médecin du travail

La CGT et un comité de défense mènent l'action pour empêcher le licenciement du médecin du travail de PSA Metz-Borny.

lundi, 20 juillet 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Jugée trop favorable aux salariés, elle se heurte aux ingérences répétées de la direction. Parce qu'elle a demandé l'application de la loi en matière d’arrêts maladie, de gestion des accidents du travail et des salariés handicapés, d’effectifs des services de santé pour des usines de cette taille,  le docteur Isabelle Kryvenac, médecin du travail à PSA Metz-Borny est menacée de perdre son emploi.

Le 24 juin dernier, la direction avait décidé de réunir les membres du comité d'entreprise des sites de Metz et Borny et de les consulter sur la rupture du contrat de travail de ce praticien.

« Les méthodes de la direction de PSA en Moselle sont inacceptables pour tout médecin soucieux de déontologie. À partir du moment où un médecin fait son travail, demande à exercer dans des conditions correctes, dénonce les dysfonctionnements du service et les atteintes aux droits des salariés en matière de santé » estime le comité de soutien qui s'est constitué pour soutenir le médecin du travail.

Pour le syndicat CGT du site PSA de Metz-Borny, ce docteur « se bat depuis son arrivée pour exercer son métier en toute indépendance vis-à-vis de la direction et en appliquant toute la législation sur la sécurité au travail ». Une pétition de soutien au docteur Kryvenac a été paraphée par près de 730 salariés.