Menu

Quotas chez HP Grenoble

Des salariés attaquent le dispositif d'évaluation en justice

mardi, 11 décembre 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Des salariés du groupe informatique Hewlett-Packard (HP) ont attaqué lundi 3 décembre devant le tribunal de grande instance de Grenoble leur direction afin de demander le retrait d'un dispositif d'évaluation des performances qu'ils estiment "illicite", notamment en raison de "l'application de quotas". Le comité d'hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) d'HP Grenoble rejoint par les organisations syndicales et les comités d'entreprises du site, reprochent entre autres à la société informatique d'avoir mis en place un système de notation de ses salariés reposant sur des "quotas arbitraires" décidés par la direction mondiale du groupe.

"Des consignes ont été imposées aux managers" qui, chaque année, classent les employés des différentes divisions de l'entreprise suivant cinq catégories (K pour objectifs dépassés à I pour défaillant), a rapporté l'avocate du CHSCT Me Laure Germain-Phion.

"Un quota de note était déterminé à l'avance, avant même l'entretien individuel des salariés avec leur manager", qui pour la plupart d'entre eux se trouvent à l'étranger, relève l'avocate, après avoir brandi un échange de courriers électroniques entre un membre de la direction et les différents directeurs de service dans lequel il est indiqué en face de chaque note un pourcentage.

En septembre 2011, les syndicats avaient été déboutés par la cour d’appel de Versailles au motif que les quotas invoqués n’avaient pas d’existence réelle, la direction ayant fait constater par huissier que les directives de la corporation n’étaient pas appliquées en France.