Menu

Réforme pénale

Rupture annoncée avec le tout répressif

lundi, 02 septembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

«L'annonce de ce projet de loi marque en partie une rupture avec les politiques répressives et les discours populistes», affirme dans un communiqué la CGT après les arbitrages rendus vendredi 30 août par le Premier ministre dans le débat qui a opposé cet été la Garde des Sceaux et le ministre de l’Intérieur.
La CGT dénonce dans ce communiqué «les conséquences désastreuses des politiques sécuritaires et du tout carcéral». Cette réforme pénale prévoit notamment la suppression des peines planchers et la création d'un dispositif de «contrainte pénale». La CGT demande un «vrai débat» sur le sujet. «Les professionnels de la justice et les organisations CGT qui les représentent doivent y prendre toute leur part».


Par ailleurs, «de réels moyens humains et matériels devront être donnés à la justice», demande la CGT pour qui «la situation des prisons, tribunaux, services pénitentiaires d'insertion et de probation et services de la protection judiciaire de la jeunesse ne doit plus être sous estimée».