Menu

La réforme territoriale va mettre à mal le modèle français

Le 23 juillet, l’Assemblée nationale a adopté ce projet de loi (pour : 261 - contre : 205 - abstention : 85), après avoir notamment refait la carte des régions (13 régions) et reporté les élections régionales et départementales en décembre 2015.

lundi, 28 juillet 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

On se sait pas encore quel texte sortira de la navette parlementaire et notamment quelle carte définitive des régions.

Pour la CGT, cette réforme reste « inacceptable, tant sur la forme que sur le fond. » Elle aurait dû au minimum être précédée d’une large consultation publique, associant les organisations syndicales de salariés et les principaux acteurs de la société civile. Au lieu de quoi le gouvernement a choisi de « passer en force », bafouant la démocratie avec un débat parlementaire « accéléré », estime la CGT dans un communiqué.


Sur le fond, la CGT estime que « pour sortir de la crise, les territoires ont plus besoin de davantage de coopération, d’un développement équilibré et cohérent liant « industrie - service - service public » que d’une concurrence entres quelques territoires dits « d’excellence », poussant les autres vers la désertification ».