Menu

Renault : 3 000 embauches, c'est encore insuffisant

Le groupe Renault a proposé vendredi l'embauche de 3 000 salariés en CDI en France d'ici trois ans et la réduction de moitié du taux d'intérimaires.

lundi, 07 novembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La moitié des embauches est prévue dans les sites de fabrication, a précisé la direction dans un communiqué.

Des propositions qui n'ont pas satisfait les syndicats du groupe impliqués dans des négociations sur un nouvel accord pluriannuel.

Le chiffre est « en deçà » des attentes de la CFDT qui réclame 4 500 recrutements pour faire face à la baisse prévue du nombre d'intérimaires.

La CGC déplore que « l'embauche ne soit pas un levier de la réduction du nombre d'intérimaires », estimé par les syndicats entre 8 500 et 9 000 sur les sites de fabrication, où leur proportion atteint en moyenne les 50 %.

La CGT craint « une dégradation des conditions de travail » malgré les 500 millions d'euros d'investissement promis fin octobre. Elle réclame 9 000 embauches pour compenser les emplois supprimés lors du précédent accord en 2013.

Ce dernier, selon la direction, se soldera à fin 2016 par 9 200 départs sur trois ans et 3 000 embauches (contre 730 prévues initialement) dont une partie sera réalisées en 2017.