Menu

Rencontre des syndicats : Comment être la CGT représentative de tout le salariat ?

rencontre

Rencontre des syndicats le 20 octobre 2016
Patio • Hall des fédérations
263 rue de Paris • 93 Montreuil
(Métro ligne 9 station : Porte de Montreuil)

Inscription en ligne >>>

vendredi, 16 septembre 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Cher-e-s Camarades,

Être la CGT de tout le salariat ! En affichant cette ambition, la CGT se doit de réfléchir quotidiennement aux façons d’organiser les salariés en vue de constituer un rapport de forces permettant conquêtes et transformations sociales.

Tout au long de son histoire et de ses crises structurelles, le capitalisme a cherché à se restructurer afin de répondre à son besoin croissant et permanent d’améliorer son taux de profit. Cette opération n’est possible qu’en évitant qu’un rapport de forces ne se constitue entre les différentes catégories de personnel. C’est pourquoi, le patronat et ses relais politiques ont tout à gagner d’un syndicalisme catégoriel des ICT.

Récemment, plusieurs faits présentés à la une des grands médias ont mis en avant les divisions entre les salariés sur des sujets d’allongement du temps de travail, de plans sociaux qui, au final, vont dégrader les conditions de travail et de vie au travail de l’ensemble du salariat. Le déploiement et le renforcement de la CGT est un sujet primordial pour la pérennité de notre syndicalisme revendicatif, notamment depuis la loi de 2008 sur la représentativité qui conditionne nos moyens humains et matériels d’action. Au regard des dernières élections professionnelles, tant dans le secteur public que dans le privé, il apparaît clairement que nous devons améliorer notre représentativité dans les 2ème et 3ème collèges (dans les collèges B et A pour la fonction publique), mais aussi réfléchir à l’organisation militante de ces catégories qui représentent 49 % du salariat.

Si la question de la syndicalisation et du militantisme des ingénieurs, cadres et des techniciens a toujours été un réel débat dans la CGT, les résolutions 1 et 2 adoptées lors du 51 ème Congrès confédéral conduisent les organisations de la CGT à déployer, au travers des structures spécifiques que sont l’Ugict et ses déclinaisons professionnelles et territoriales, l’activité en direction de ces catégories socioprofessionnelles.

La force de la CGT repose sur sa capacité, en partant des réalités du travail, à faire converger les revendications liées à la place occupée dans le processus de travail pour une appropriation collective et commune. En quoi serait-il plus difficile de faire converger les revendications spécifiques des ICT avec celles des ouvriers-employés que des revendications des salariés du public et du privé ?

Il y a nécessité de créer des espaces ad hoc leur permettant d’échanger, de confronter leurs expériences, leurs ressentis au travail et l’élaboration de leurs cahiers revendicatifs spécifiques.

Le renforcement de la CGT dans les entreprises ou administrations où nous sommes déjà organisés, le déploiement de la CGT là où nous sommes absents, c’est-à-dire notamment dans les TPE/PME, mais aussi dans des établissements composés uniquement de cadres, la mise en concurrence des territoires facilitée par la loi NOTRe, sont autant d’éléments qui doivent nous amener à réfléchir aux différentes formes d’organisation en adéquation avec la situation professionnelle ou territoriale et gommer les déserts syndicaux liés à l’absence de syndicats de proximité aptes à accueillir des syndiqués épars.

Ce sont toutes ces questions, réflexions que nous souhaitons mettre en débat et aborder à la sortie de notre 51ème Congrès confédéral. Nous voulons échanger nos expériences de déploiement et de syndicalisation, tirer enseignements de nos échecs comme de nos réussites. Nous n’aurons qu’une question en tête, comment être mieux  la CGT de tout le salariat ?

Nous incitons chaque organisation à solliciter les syndicats fortement organisés ainsi que les camarades concernés par le déploiement dans des entreprises à forte proportion d’ICT au regard des enjeux de représentativité.

Comptant sur votre implication pour faire de cette journée une réussite,
Bien fraternellement.


Philippe Martinez Secrétaire général de la CGT
Marie-José Kotlicki Secrétaire générale de l’Ugict-CGT

 

Programme

 


9 heures 30
 Introduction
Marie José Kotlicki, secrétaire générale de l’Ugict-CGT


10 heures
Table ronde - débat
Expériences syndicales qui ont permis d’élever le rapport de forces et la représentativité syndicale de la CGT dans les 2ème et 3ème collèges dans le privé et chez les catégories A et B dans le public

12 heures 30
Déjeuner


14 heures
Table ronde - débat
Quelle qualité de vie syndicale pour se déployer, organiser l’activité spécifique et construire les convergences, la mobilisation ?


16 heures 30
Conclusions
Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT

 

Inscription en ligne >>>