Menu

Restructuration chez Sanofi

Montebourg juge « inacceptable » le plan de restructuration

lundi, 24 septembre 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Des centaines de salariés de Sanofi ont manifesté jeudi 20 septembre en France et appelé le gouvernement à intervenir pour s'opposer à un projet de restructuration du groupe pharmaceutique. Ils étaient 500 à Montpellier, 300 à Toulouse, 150 à Vitry-sur-Seine, des villes où le groupe a ses sites de recherche. C’est dans ce domaine stratégique que la restructuration risque en effet d’impacter le plus. La recherche, qui fait travailler tout le site de Toulouse avec ses 650 salariés, et 200 des presque 1.200 employés de Montpellier, pourrait payer un lourd tribut.

Les syndicats du groupe pharmaceutique qui ont été reçus vendredi 21 septembre par le ministre du Redressement productif ont indiqué que celui-ci avait qualifié d'«inacceptable» le plan de restructuration du groupe pharmaceutique, mais qu'il n'avait pris «aucun engagement concret» a précisé Thierry Bodin, coordinateur CGT et l'un des porte-parole de l'intersyndicale CFDT, CGT, CFE-CGC, SUD et FO. Les syndicats ont remis au ministre l'analyse d'un cabinet d'expertise qui conteste la stratégie du groupe et conclu que «compte tenu de la situation économique et financière du groupe, il est parfaitement possible de sauvegarder l'intégralité du potentiel scientifique de Sanofi.