MENU

Réussir la mobilisation les 9 et 31 mars

Imprimer

Les organisations syndicales de salariés, d’étudiants et de lycéens se sont retrouvées, jeudi 3 mars 2016, durant deux réunions successives, aux issues et aux contenus différents.

La CGT, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO, la FSU, Solidaires, l’Unsa, l’Unef, la Fage (étudiants) ainsi que la Fidl et l’UNL (lycéens) se sont d'abord réunies au siège de l’Unsa pour trouver une position commune concernant le projet de réforme du droit du travail.

À l’issue de cette intersyndicale, la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, l'Unsa et la Fage ont rédigé un communiqué séparé où elles indiquent que le projet de loi « Travail » « ne doit pas être seulement ajusté, mais impérativement modifié en profondeur, afin de le rééquilibrer en faveur des salariés ».

Ces organisations attendent donc des rencontres bilatérales convoquées par Manuel Valls dès le 7 mars des inflexions et des modifications du texte de Myriam El Khomri. 

Quelques heures plus tard, c'est sur une position plus tranchée que se sont accordées la CGT, FO, la FSU, l'union syndicale Solidaires, l'UNEF, l'UNL, la FIDL, qui, dans leur communiqué commun, se prononcent « pour obtenir le retrait du projet de loi de réforme du Code du travail, et pour l’obtention de nouveaux droits, synonymes de progrès social, pour gagner aussi une autre répartition des richesses dans une société solidaire ».

Les sept syndicats appellent donc à réussir les mobilisations de mercredi 9 mars et à se mobiliser ensemble, par toutes les formes, y compris par la grève et les manifestations, sur tout le territoire, le jeudi 31 mars.

Tous les syndicats doivent se revoir le 18 mars, à l’issue des concertations bilatérales du 7 au 9 mars et de la réunion des « partenaires sociaux » programmée le lundi 14 mars avec le premier ministre.

Publié le lundi, 07 mars 2016 dans Actualités