Menu

Sages-femmes : le collectif envoie la profession dans le mur

Le mouvement de grève des sages-femmes entamé le 16 octobre est en proie à des contradictions revendicatives entre ses acteurs.

lundi, 30 décembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

 D’un coté un collectif qui demande que les professionnelles exerçant à l'hôpital puissent sortir de la fonction publique et obtenir un statut sur le modèle de celui des médecins (praticien hospitalier). De l’autre des syndicats confédérés et très représentatifs à l’instar de la CGT qui s’opposent à la sortie des sages-femmes de la fonction publique.

La CGT reproche au collectif de sages-femmes d'envoyer «la profession dans le mur» en s'arc-boutant sur la question du statut, à l'issue d'une réunion avec la ministre de la Santé Marisol Touraine. Annie-Claude Ottan, qui participe à la concertation sur la place des sages-femmes dans le système de santé pour la CGT, s'est dite «en colère» après que la ministre eut décidé de repousser le règlement du conflit, reportant d'autant les négociations sur les salaires.

«En colère après la ministre parce qu'elle n'a pas eu le courage de prendre une position politique et en colère après le collectif car on n'a jamais été aussi prêt d'obtenir certaines avancées», a-t-elle affirmé.

«Avec le collectif qui s'arc-boute sur le statut de praticien hospitalier, j'ai bien peur qu'on n'obtienne plus rien», a-t-elle souligné. «Ils envoient toute une profession dans le mur», a-t-elle encore estimé. Le problème, selon la CGT Santé, c'est que la ministre gèle les négociations sur les salaires tant qu'un accord n'est pas trouvé sur le statut.