MENU

Saint-Flour défile pour défendre son hôpital public

Imprimer

Plusieurs centaines de personnes, citoyens et personnels de santé ont manifesté à Saint-Flour, dans le Cantal, samedi 10 juin pour protester contre la récente fermeture de neuf lits dans le service psychiatrie de l'hôpital.

Déjà en mars dernier, l'établissement a subi huit fermetures de lit de chirurgie. Avec 550 salariés, l’hôpital de Saint-Flour est le premier employeur de la ville.

Aussi les manifestants ont voulu alerter la population sur les risques que représentent, pour tout le monde, la fermeture de lits dans l’hôpital. « On ne peut pas rester avec des suppressions de lits parce qu’on a un budget en déficit et la fermeture de lits, c’est un manque de recettes et ce n’est pas la solution », explique Nadine Jouvente, animatrice long séjour, syndicat CGT.

« La restructuration on est pour, mais pas à n’importe quel prix non plus. Et la population a adhéré à notre pétition, tout le monde est conscient que l’on doit garder notre hôpital et que l’on doit maintenir les services que l’on a. » 


En Auvergne, ces mesures de réduction de capacité ne concernent pas seulement l’hôpital de Saint-Flour, mais également d’autres établissements. « Aujourd’hui la population de Saint-Flour est mise à mal comme va l’être très prochainement Moulins, Montluçon, le CHU, tous les secteurs », s’inquiète Jacques Pocheux, responsable régional CGT santé.

Publié le lundi, 12 juin 2017 dans Actualités