Menu

Les salaires font du sur-place dans les économies développées

Selon l'Organisation internationale du Travail (OIT), les salaires dans les économies développées ont connu une nouvelle stagnation en 2013, voire une baisse dans certaines d'entre elles comme en Espagne, en Grèce, en Irlande, en Italie, au Japon et au Royaume-Uni, où les salaires moyens sont même inférieurs à ceux de 2007.

lundi, 08 décembre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Cette stagnation globale des salaires explique le net ralentissement de ces économies, analyse l'OIT.

"Tout cela a pesé sur les performances économiques globales, conduisant à une reprise économique molle dans la plupart de ces économies et à un risque accru de déflation dans la zone euro", explique Sandra Polaski, directrice générale adjointe de l’OIT. Ces chiffres ont été publiés au lendemain de l'annonce d'une révision à la baisse des prévisions de croissance dans la zone euro par la Banque centrale européenne.

L'institution attend dorénavant une croissance du PIB de 0,8% cette année, 1% l'an prochain et 1,5% en 2016, contre des précédentes estimations de 0,9%, 1,6% et 1,9%.