Menu

Salaires en Allemagne

Le printemps social s’annonce chaud bouillant

lundi, 29 avril 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Un vaste mouvement de grève pour les salaires a mobilisé plus de 12 000 salariés de la première compagnie aérienne européenne hier lundi 22 avril à l’appel du syndicat Verdi. Il a entraîné la quasi paralysie de la compagnie pour un mouvement qui se voulait un deuxième avertissement. Fin mars, une première grève d’avertissement dans le cadre du même conflit avait déjà obligé Lufthansa à annuler quelque 700 vols. Ces mouvements coïncident avec des négociations salariales annuelles tendues. Verdi réclame une hausse de salaire de 5,2 % sur 12 mois pour quelque 33 000 salariés de Lufthansa en Allemagne et demande des garanties sur l’emploi. Quant aux métallos, ils prévoient des grèves dès cette semaine. Les entreprises ont « des carnets de commandes et des bénéfices stables ou en croissance », argumente Knut Giesler, responsable régional d'IG Metall en Rhénanie du nord-Westphalie. « Il doit donc y avoir un plus confortable pour les salariés, seule une hausse forte des revenus donnera une nette impulsion à la croissance, en Allemagne et en Europe ». Les salariés d’Amazon devraient eux aussi suivre les métallos car ils doivent se prononcer dans les prochains jours sur le principe d’une grève.