Menu

300 salariés d'Altran Technologies aux prud'hommes

En 2014, les Prud'hommes de Toulouse avaient donné raison à vingt et un ingénieurs qui voulaient qu'Altran leur paye des heures supplémentaires.

lundi, 07 mars 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Lundi dernier, ils étaient 300 à réclamer la même chose.

Suite à l’arrêt de Cassation du 4 novembre 2015 qui a débouté  SA ALTRAN Technologies du pourvoi contre les arrêts d’appel qui ont condamné la Société ALTRAN Technologies à payer en moyenne 30.000 euros à chaque salarié ALTRAN Sud-Ouest les salariés sont désormais fondés à réclamer le paiement de leurs heures supplémentaires indument incluses dans leur forfait horaire qui a été jugé illégal du fait que l’employeur n’appliquait pas la rémunération conventionnelle de base pour ce forfait horaire.