Menu

Les salariés d'ITélé imposent un accord

Lors d'une assemblée générale, les salariés d'iTélé ont voté jeudi soir la fin de la grève démarrée lundi.

lundi, 04 juillet 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Ils ont en effet obtenu des mesures d'accompagnement pour les 52 salariés en contrat d'usage et en CDD qui ne seront pas renouvelés, et la promesse d'une grille des programmes pour le 5 juillet. Le groupe Canal+ propriétaire de la chaîne d'infos s'est engagé à accompagner tous les CDD et CDDU non renouvelés selon un barème servant de base aux négociations individuelles.

La grève est donc suspendu jusqu'au 5 juillet, date à laquelle la direction s'est engagée à présenter une grille de programmes. Les salariés restent « extrêmement vigilants sur les moyens et la ligne éditoriale de la future chaîne Cnews qui succédera à iTélé».

Dans un communiqué commun, le SNRT CGT audiovisuel et le SNJ CGT ont apporté leur soutien  au combat des salariés d’I télé et Canal +. « La CGT dénonce les annonces d’un patron nouvellement nommé qui commence par vouloir la suppression de tous les CDD, soit près du tiers de l’effectif de la chaine ! La CGT dénonce la réécriture de la ligne éditoriale par cette même personne qui n’a que pour ambition de transformer une chaine d’information en instrument de propagande à la solde des groupes Vivendi, Bolloré et de ses amis.

La campagne de dénigrement de la direction de Canal+ envers ses salariés et les annonces successives sur une situation soit disant catastrophique ne sont pas de nature à instaurer des conditions de travail correctes pour les salariés de Canal +. La direction impose un plan d’austérité afin de toujours plus pressuriser les salariés pour toujours plus de profits !

Bolloré ne s’en cache pas, il estime que le management par la terreur est nécessaire. De telles méthodes ne sont pas acceptables dans une société démocratique. Il n’est pas un patron mais un actionnaire guidé par la seule perspective du profit.

La CGT se tient aux côtés des salariés de iTélé et Canal +. Elle est prête à les accompagner afin de résister à ces attaques violentes et à faire valoir leurs droits. »