Menu

Sanofi : le plan Phoenix menace l’emploi

Dans notre précédente édition de la Lettre, nous évoquions un article du Canard enchaîné selon lequel, Sanofi a présenté début mai à son comité d'investissements un projet baptisé « Phoenix », visant à « se débarrasser de 200 médicaments » dont « la rentabilité est vouée à décliner » et à « réduire (son) empreinte industrielle en Europe ».

lundi, 21 juillet 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Pour les syndicats, Phoenix impacterait 1 500 emplois en France (2 600 en Europe) sur les sites de production de Compiègne (Oise), de Quetigny (Côte-d’Or) et d’Amilly (Loiret), ainsi que le centre de distribution de Marly-la-Ville (Val-d’Oise).

Pour la CGT Sanofi qui se bat déjà contre le plan de restructuration du département Recherche et Développement du géant de l’industrie pharmaceutique, c’est maintenant le pôle de production qui est menacé.

Le syndicat en appelle à l’intervention du gouvernement : « Sanofi a déjà supprimé 4 000 emplois depuis 5 ans, le gouvernement doit intervenir pour dire “stop”. »

La CGT va remettre une copie du plan Phoenix au gouvernement, ainsi qu'aux élus locaux et nationaux.


« Plutôt que d'écouter bien sagement les beaux discours (du directeur général Christopher Viehbacher), ils doivent prendre leur responsabilité et défendre l'intérêt public, l'emploi, le potentiel scientifique et industriel du pays, en lien avec la finalité d'une entreprise pharmaceutique qui devrait être au service de la santé », a insisté le syndicat.