Menu

Science en marche, mais pour combien de temps encore ?

Quelque 8000 scientifiques ont manifesté vendredi à Paris, à l'appel du collectif Sciences en marche et des organisations syndicales, pour réclamer de nouveaux moyens pour la recherche.

mardi, 21 octobre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le cortège a pris la direction de la place Vauban, près de l'Ecole militaire, derrière une banderole proclamant : « Enseignement supérieur et recherche : une autre politique est possible ». « On se bat parce que sans la recherche, il n'y a pas d'avenir », a déclaré à l'AFP l'astrophysicien Jean-Pierre Bibring, responsable scientifique de l'atterrisseur Philae, de la mission Rosetta.

Sciences en marche réclame davantage de crédits et la création de nouveaux emplois pour la recherche et l'enseignement supérieur, « dans une crise profonde ». Le collectif chiffre à 20 milliards d'euros sur 10 ans le « plan d'urgence » qu'il propose : augmentation des budgets de fonctionnement des universités et des organismes de recherche et plan pluriannuel de création d'emplois statutaires.


Pour le financer, il demande une réforme du Crédit Impôt Recherche, qui représente chaque année « 6 milliards d'euros distribués sans aucune vision et pas beaucoup de contrôle ». La secrétaire d'Etat à la Recherche, Geneviève Fioraso, a opposé une fin de non-recevoir à la proposition, faisant valoir que le CIR « n'est pas une cagnotte, c'est de l'argent qu'on ne perçoit pas ». « Demander davantage d'argent à l'Etat ne me paraît pas réaliste dans la conjoncture actuelle », a-t-elle affirmé vendredi, prétextant que « les crédits de la recherche ont été préservés