Menu

Les scientifiques canadiens dénoncent les coupes budgétaires

Les 15000 scientifiques, ingénieurs et chercheurs affiliés à l'Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) veulent ajouter à leur convention collective des dispositions contraignantes sur le financement de la recherche et la pérennité des postes scientifiques dans la fonction publique.

lundi, 08 décembre 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

 Le syndicat pose plusieurs revendications pour "sauvegarder l'intégrité scientifique" et la recherche pour "continuer à protéger la santé, la sécurité et l'environnement des Canadiens". Ce syndicat va présenter une proposition qui obligerait le gouvernement à négocier des normes publiques suffisantes en matière de science et de financement de la recherche.

Ces scientifiques réclament "la liberté d'expression" permettant de promouvoir leurs travaux et recherches auprès du grand public. "Bien plus qu'une question de salaire", les revendications des chercheurs du secteur public visent à "sauvegarder les normes de qualité des politiques et des services publics canadiens", affirme l'IPFPC.