Menu

SNCF

 

La CGT dénonce un « plan social dissimulé ».

 

mercredi, 20 juin 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La CGT Cheminots a interpellé mercredi 13 juin le gouvernement et la direction de la SNCF sur l'emploi, estimant que l'entreprise publique lançait «un plan social dissimulé» en prévoyant 1.500 suppressions de postes en 2012  dans toutes les activités de la SCNF (voyageurs, fret, maintenance et gares).

«Il y a urgence» et «nous avons dépassé les limites du supportable pour offrir des trains à l'heure et maintenir des niveaux de sécurité. Il y a plus de travaux, plus de trains et moins de moyens et d'agents», a expliqué à la presse Gilbert Garrel, secrétaire général de la CGT Cheminots. Les effectifs de la maison mère, c'est-à-dire de l'établissement public (Epic) SNCF sans les filiales du groupe, ne cessent de baisser depuis plusieurs années et avoisinent les 155.000 postes. La CGT évalue le solde des emplois à -1.750 (différence entre les embauches, d'une part, et les départs à la retraite, d'autre part).

Chaque année, 4.500 embauches sont effectuées au sein de cet Epic et environ 7.000 agents partent à la retraite et 30% des recrutements se font hors du statut cheminot.