Menu

Grève SNCF : les lycéens de l'UNL dénoncent l'instrumentalisation des bacheliers

Dans un communiqué mis en ligne sur son site internet à la veille des premières épreuves du Baccalauréat, l'Union Nationale Lycéeenne dénonce "l'incapacité du gouvernement à dialoguer avec le camp social".

lundi, 16 juin 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Extrait du communiqué :


Les lycéens refusent d'être instrumentalisés

Le gouvernement a d'ores et déjà commencé à faire pression sur les cheminots en les accusant de prendre en otage les lycéens.

L’UNL, en tant qu’acteur du mouvement social, est attaché au droit de grève et refuse que les lycéens soient utilisés pour écraser la contestation sociale.

Nous ne servirons pas de prétexte à François Hollande pour se dérober à son obligation de dialoguer avec les syndicats professionnels.

Nous comprenons les cheminots qui se battent et demandons à ce qu'ils soient entendus au plus vite : nos examens n'ont pas à pâtir de l'incapacité du gouvernement à dialoguer avec le camp social."

 

Voir le communiqué du syndicat lycéen →