Menu

Sommet franco-africain de Paris

Quid des violations des droits syndicaux et de la répression ?

lundi, 09 décembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon, a écrit au chef de l’État vendredi 6 décembre pour lui demander de mettre à l’ordre du jour de ses conversations avec les dirigeants africains lors du sommet franco-africain des 6 et 7 décembre, les questions des violations des droits syndicaux et humains et de la répression syndicale.

« La paix n'existe pas quand les gouvernements méprisent les droits des travailleurs, quand le dialogue est étouffé, la critique interdite », écrit Thierry Lepaon qui évoque une série de faits précis notamment en Côte d'Ivoire, Tchad, Guinée, Comores, Djibouti, Swaziland, Zimbabwe (voir l’intégralité de cette lettre ouverte )