Menu

Alerte sur l'égalité professionnelle !

Alerte sur l'égalité professionnelle !

Le projet de loi pour le dialogue social arrive bientôt à l'Assemblée Nationale. Avec ce texte, le gouvernement a décidé de supprimer purement et simplement de la loi les outils de l'égalité professionnelle. Non, ce n'est pas un canular... La CGT et son UGICT relaient et soutiennent cette campagne, avec de nombreuses autres associations et organisations.  

lundi, 11 mai 2015 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le Rapport de Situation Comparée, diagnostic obligatoire pour les entreprises, disparaît, comme le Comité Egalité professionnelle (obligatoire pour les entreprises de plus de 200 salarié-es). La négociation annuelle spécifique est noyée dans celle sur la Qualité de Vie au Travail (QVT). Résultat : les sanctions prévues en cas de non respect de l'égalité professionnelle deviennent inapplicables.

Défendons l'égalité professionnelle
Signez la pétition lancée par Yvette Roudy : 

 


La pétition : 

 

En France, en 2015, les femmes touchent 27% de salaire en moins que les hommes, 1 sur 3 travaille à temps partiel, elles sont majoritaires dans les métiers les moins bien rémunérés, aucune femme n’est à la tête d’une entreprise du CAC 40, elles touchent 40% de retraite en moins et 1 sur 5 est victime de harcèlement sexuel en entreprise 

#SOS Egalité professionnelle

François Rebsamen, ministre du Travail, prépare en ce moment un projet de loi sur le dialogue social et l’emploi. Ce texte sera présenté fin mai  aux députées et députés. Dans les multiples articles du projet de loi, on découvre des propositions… étonnantes :  le texte prévoit de supprimer purement et simplement tous les outils de l’égalité professionnelle du Code du travail.

Le projet de loi supprime en effet l’obligation d’établir un diagnostic de l’égalité dans l’entreprise (Rapport de Situation Comparée*), de négocier sur cette question et pire, rend les sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas l’égalité professionnelle… impossibles à appliquer !

De nombreuses entreprises rechignent encore à produire ces chiffres et à prendre des mesures contre le sexisme au travail et les inégalités professionnelles. Avec ce projet de loi, le gouvernement envoie un message limpide : l’égalité ? C’est réglé. Circulez, il n’y a rien à voir.

Le gouvernement se moque manifestement de nous. Et sans doute aussi de l’égalité femmes – hommes.

Exigeons qu’il rétablisse dans son projet de loi les obligations légales en matière d’égalité professionnelle.

Avec Yvette Roudy et plus de 100 personnalités**, je signe la pétition !

* * * * *

* Ce rapport de situation comparée et la négociation, fruits de nombreuses batailles syndicales, féministes et politiques, sont des outils indispensables pour mesurer les inégalités et faire avancer l’égalité. Ils permettent d’aborder les multiples facettes des inégalités professionnelles : salaires, accès à la formation, déroulement de carrière, temps partiel, conditions de travail, mixité des emplois, accès aux postes à responsabilité, harcèlement sexuel, etc…  

** Retrouvez la liste des premières et premiers signataires ici