Menu

Spot Images Toulouse et Sophia Antipolis

Suppressions d’emploi en orbite

lundi, 04 novembre 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La filiale d'Astrium (groupe EADS) qui vend dans le monde des images de la Terre prises par les satellites Spot ainsi que les services associés, a annoncé la suppression de 35 emplois plus particulièrement sur le site de la technopole de Sophia Antipolis. Cela alors même que l’activité redémarre, que tous les satellites sont opérationnels. Ce dégraissage ressemble fort à un signe donné aux actionnaires d’Astrium qui a acheté en 2008 les parts du Centre national d'études spatiales (CNES) pour devenir majoritaire à 81%.


Spot Image, qui s'appuie sur un réseau de filiales et de bureaux dans le monde et qui a une délégation de service public, vend ses images et produits par exemple à de grandes institutions ou des bureaux d'études qui ont besoin d'informations sur les ressources ou les activités humaines de la planète.