Menu

Suicides chez France Telecom

Premier recul de la direction devant la mobilisation

lundi, 14 septembre 2009 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Plusieurs milliers de grévistes à France Télécom, des rassemblements et des initiatives dans toute la France, les salariés se sont mobilisés massivement et dans l’unité pour faire part de leur émotion et de leur colère face aux suicides et tentatives de suicides et exiger de la direction des actes et des réponses concrètes à leurs revendications.

Devant cette mobilisation, la direction de France Télécom a annoncé au CNHSCT du 10 septembre :

  • La suspension des mobilités des personnes concernées par des projets de restructurations jusqu’au 31 octobre ;
  • L’ouverture de négociation sur la déclinaison de l’accord interprofessionnel sur le stress le 18 septembre ;
  • La création de 100 postes de RH de proximité avec une évolution du contenu de travail du RH de proximité ;
  • La négociation locale généralisée et systématisée sur l’accompagnement sur tous les projets de la direction ;
  • Le recrutement de médecins du travail ;

Ces mesures sont le résultat de la mobilisation des salariés, mais pour la fédération CGT des activités postales et de télécommunication, « il est nécessaire d’aller plus loin. L’entreprise est confrontée à un problème majeur lié aux conséquences des choix stratégiques basés sur la rentabilité financière à tout prix aux dépends des salariés et des usagers. Pour la Cgt cette situation ne peut plus durer. Les solutions au stress et à la souffrance au travail passent par les négociations à tous niveaux sur le contenu, l’organisation et les conditions de travail. Il est urgent de revenir à des règles collectives et de recréer des solidarités. Toutes les questions doivent venir sur la table des négociations qui vont s’ouvrir aussi bien au niveau local que national, y compris la pertinence des restructurations et les méthodes de management actuel. »