Menu

Suite de la mobilisation aux urgences de Roubaix

Les urgentistes arrachent deux postes supplémentaires

lundi, 11 mars 2013 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La menace de démission collective des 18 médecins des urgences de Roubaix n'aura pas été vaine. En effet, sous la pression, des médecins du CH de Roubaix avaient lancé à leur direction un ultimatum le 21 février après que leur chef de service depuis 30 ans, Marie-Anne Babé, eut annoncé sa démission, ayant réclamé en vain une hausse des effectifs, la direction a accordé deux postes supplémentaires.

Les médecins réclamaient un effectif de cinq personnes supplémentaires avant fin 2013 "pour pouvoir améliorer la prise en charge de jour et faire des heures supplémentaires et ouvrir une ligne de garde. Actuellement, le soir et le week-end, seuls deux médecins assurent une garde de 18H00 à minuit, et un seul de minuit à 9H00. "On va communiquer avec l'ensemble de l'équipe. A priori on va reporter notre démission et on verra ce que ça donne le 30 juin. Si l'ensemble de l'équipe n'est pas d'accord il y aura peut-être des démissions personnelles", a déclaré le Dr Antoine Depelchin, porte-parole des urgentistes, après la réunion sous l'égide de l'Agence régionale de santé.