Menu

Les syndicats des opérateurs télécom s’inquiètent pour l’emploi

Les inquiétudes sur l'emploi des syndicats de SFR n'ont pas été levées vendredi par l'annonce du choix de « négociations exclusives » avec la maison mère de Numericable, tandis que des représentants syndicaux de Bouygues et Free ont fait part de leur déception.

lundi, 17 mars 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Damien Bornerand, pour la CGT de Free a estimé qu'il faudrait «batailler pour que les garanties sur l'emploi soient inscrites dans le temps».

Il faut «au moins des garanties sur trois ans une fois que la fusion est effective», a ajouté le responsable CGT, précisant que les syndicats de SFR avaient demandé à rencontrer le gouvernement, qui a proposé que les engagements soient inscrits dans la licence d'exploitation qui sera transférée au nouveau propriétaire.