Menu

Les syndicats d'Engie s'inquiètent d'un nouveau plan de rigueur

Les syndicats de l'ex GDF Suez se sont inquiétés mardi 23 février d'un éventuel nouveau plan de rigueur d'Engie qui doit présenter ses résultats jeudi, et s'interrogent sur la nouvelle organisation de la gouvernance du groupe.

lundi, 29 février 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Premier syndicat du groupe, la CGT demande une "stratégie permettant de développer des activités créatrices d'emplois", craint "encore des réductions d'effectifs" si un nouveau "plan de rigueur" est annoncé à l'occasion des résultats, a expliqué son coordinateur Yves Ledoux. Selon ses calculs, hors plan de rigueur, les suites de la réorganisation du groupe décidée en avril 2015 pourraient déjà aboutir à "1 500 suppressions d'emplois".

La Lettre de l'Expansion a indiqué début février qu'Engie tablait sur 2,8 milliards d'euros de réduction de coûts pour 2016-2018, contre 1,9 milliard entre 2012 et 2015. Dans ce contexte, la CGT réclame "l'arrêt" du versement des dividendes aux actionnaires.