Menu

Les syndicats de fonctionnaires pas conquis par les annonces de revalorisation

Le gouvernement a décidé jeudi 17 mars de donner un coup de pouce aux salaires des fonctionnaires, à un an de la présidentielle, en relevant de 1,2% le point d'indice gelé depuis près de six ans, un "premier geste" jugé "insuffisant" par la plupart des syndicats.

lundi, 21 mars 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

"1,2% c'est une mesure sérieuse mais ce n'est pas suffisant", "il n'y a pas loin s'en faut (....) de quoi rattraper la perte de pouvoir d'achat" des fonctionnaires qui "ont perdu en moyenne 3.000 euros depuis 2010" a estimé Jean-Marc Canon pour l'UGFF-CGT.

Le "geste, on l'entend" mais cela reste "insuffisant" a estimé Brigitte Jumel pour la CFDT.

Le niveau du relèvement "n'est pas satisfaisant et ne permet pas de compenser la perte de pouvoir d'achat due à l'inflation depuis 2010 et à l'augmentation des cotisations retraites", a annoncé Christian Grolier pour FO.

"C'est un premier pas", il était "important qu'on tourne la page du gel du point d'indice", a indiqué l'Unsa tandis que pour la FSU, Bernadette Groison exprime aussi un sentiment mitigé

"On le prend comme un premier geste mais ce n'est pas suffisant au regard des pertes subies". On est déçu que ce gouvernement refuse d'entendre la voix de la raison" quand les agents ont subi une "perte de pouvoir achat de 7,2% depuis 2010" regrette pour sa part Denis Turbet Delof pour Solidaires.

 

Lire le billet de l'UGFF

 

Le compte n’y est pas !

Avec près de 4 ans de retard, le rendez-vous salarial de la Fonction publique s’est tenu le 17 mars.

La CGT Fonction publique y a fait valoir ses revendications, portées par des centaines de milliers de fonctionnaires dans les très nombreuses initiatives et luttes qui ont marqué, depuis le gel du point d’indice, les six dernières années.

La CGT a fait valoir qu’à ses yeux il était indispensable qu’une première augmentation de la valeur du point d’indice, qui ne saurait être inférieure à 2 %, soit effective à compter du 1er avril. Cette exigence constitue la condition pour débattre des indispensables et complémentaires revalorisations ultérieures. Celles-ci devant compenser les lourdes pertes intervenues les années antérieures et s’appliquer, dans leur intégralité, avant mai 2017.

La CGT a aussi exigé l’abrogation de tous les systèmes de rémunération au mérite adossés principalement sur les primes.
Si l’on ne peut que se féliciter de l’annonce par la ministre du dégel du point d’indice, décision à mettre au crédit des mobilisations des agents et de leurs organisations syndicales, les conditions dans lesquelles va s’opérer ce dégel (0,6 % en juillet 2016 et 0,6 % en février 2017) sont notoirement insuffisantes. Leur éloignement des revendications défendues par la CGT conduit celle-ci à appeler les agents à poursuivre la mobilisation.

Le préavis de grève déposé par la CGT du 17 au 31 mars doit permettre aux agents de s’inscrire dans toutes les actions organisées dans cette période, particulièrement dans la semaine d’initiatives sur les salaires du 21 au 25 mars.

Toutes les infos sur le site de l'UGFF

 

Ordonnancement de la manifestation île de France du 24 mars 2016

 

24 mars 2016 – 12h30  MONTPARNASSE (place du 18 juin) VERS ESPLANADE DES INVALIDES

Manifestation régionale unitaire qui s’inscrit dans la perspective de construire une très forte journée de grève et de manifestation le 31 mars prochain.
Ordonnancement du cortège :
UNEF – UNL – FIDL – CGT- FO - SOLIDAIRES – FSU -
Banderole de tête : Mise en place : 11h30

CODE DU TRAVAIL : RETRAIT DU PROJET DE LOI EL KHOMRI ! POUR L’EMPLOI, L’URGENCE C’EST L’AUGMENTATION DES SALAIRES ET DES PENSIONS

Carré de tête :
Angle du bld Montparnasse – rue d’Alençon
Ordonnancement CGT – Mise en place 12 heures
UD94 UD92 UD75 UD77 UD93 UD78 UD91 UD95
Veiller au contenu revendicatif et à la visibilité CGT.

 

Lien vers le site UGFF