Menu

Les syndicats de Veolia Eau protestent contre la rémunération scandaleuse de leur patron

Alors que Veolia Eau est engagée dans un plan de suppression de plus de 10 % des effectifs, les syndicats de l’entreprise ont protesté jeudi 17 avril contre la rémunération que s’est octroyé leur nouveau patron, Alain Franchi.

mardi, 22 avril 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

Le patron de la branche eau de Veolia s’est en effet augmenté de plus de 13 %, soit 1,79 million d’euros. Les élus du personnel, réunis en Comité central d'entreprise (CCE), "ont décidé de quitter la séance pour protester contre la rémunération scandaleuse du mercenaire liquidateur Alain Franchi", affirme un communiqué commun des syndicats CGT, CFDT, CFE-CGC, FO.

Pour les syndicats, M. Franchi était un « mercenaire liquidateur » puisqu'il « n'est pas salarié chez Veolia et a été mandaté pour détruire des emplois ».
« Nous lui avons dit ce matin que son salaire correspondait à trente emplois. Il n'y avait pas de discussion possible, lui essayait de nous convaincre qu'il fallait licencier des gens alors qu'il nous démontre que nous n'évoluons pas dans le même monde », a affirmé à l'AFP Franck Leroux, délégué central CGT.