Menu

Système d’évaluation de General Electric

Décision en appel le 2 octobre

mercredi, 04 juillet 2012 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La décision de la cour d'appel de Versailles concernant le système d'évaluation des salariés de General Electric Medical Systems (GEMS), contesté par les syndicats, sera rendue le 2 octobre. Ce système d'évaluation, auquel chaque salarié est confronté une fois par an sous la forme d'un entretien, est dénoncé par les syndicats CGT et FO car il est basé sur le comportement et non uniquement sur le travail accompli. En première instance, le tribunal de grande instance de Versailles avait jugé ce système légal, considérant qu'«il n'est pas démontré que ce système d'évaluation, même imparfait, soit en lui-même générateur de stress au-delà de la seule période d'évaluation». Les syndicats et le CHSCT avaient fait appel.


«Cette décision de première instance était un peu binaire», a estimé Jocelyne Chabert, élue CGT au CHSCT, mardi en marge de l'audience devant la cour d'appel.


«Il y a une multiplication des critères comportementaux dans ce système qui laisse la place au subjectif et qui ouvre la porte à l'arbitraire. C'est un système qui met en avant la compétition entre collègues, génère un espoir de reconnaissance et se révèle frustrant», a-t-elle ajouté.