Menu

Fortes tensions salariales en Allemagne

La rigueur salariale en Allemagne est en train de céder sous les coups de boutoir des grèves d'avertissement à l'initiative des grandes centrales syndicales.

lundi, 02 mai 2016 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

C'est ainsi qu'après une grève le 27 avril, les 2,14 millions de salariés de la fonction publique allemande vont être augmentés de 4,75 % sur deux ans en vertu d'un accord salarial trouvé vendredi soir 29 avril qui prévoit une hausse de salaire de 2,4 % cette année, puis de 2,35 % en 2017.

Pour l'un des responsables de Verdi, la centrale syndicale qui avait appelé à la grève « le résultat est un compromis qui augmente clairement les salaires, renforce le pouvoir d'achat et contribue à rendre la fonction publique plus attractive ».

L'Allemagne connaît une forte tension sociale autour des questions salariales. C'est ainsi que vendredi 29 avril, environ 110 000 salariés ont perturbé l'industrie, automobile notamment, avec des grèves d'avertissement orchestrées à l'appel du syndicat de la métallurgie IG Metall. Le syndicat réclame une augmentation de salaires de 5 %, arguant des bénéfices confortables des entreprises du secteur. Mais Gesamtmetall, le syndicat patronal de la métallurgie a pour le moment mis sur la table une hausse de 2,1 % sur deux ans, rejetée par IG Metall.