Menu

Les transferts sociaux atténuent les inégalités

Selon une étude de l’Insee, le coefficient de Gini, qui mesure le degré d'inégalité dans la distribution des revenus, frôle en 2011 la moyenne européenne, avec 30,5 % (30,6 % dans l'Union européenne).

lundi, 28 avril 2014 | Actualités
Imprimer

La lettre .info

La France est ainsi moins égalitaire que la Suède ou la République tchèque, mais plus égalitaire que la Roumanie, la Grèce ou le Portugal.

Le risque de pauvreté et d'exclusion a concerné 11,8 millions de personnes en 2012 en France, soit un Français sur cinq. Pour les trois indicateurs -- nombre de personne ayant un niveau de vie inférieur de 60 % au niveau médian, nombre de personnes privées de certaines ressources, ou exclues du marché du travail -- la France est en-dessous de la moyenne européenne, tout comme neuf autres pays.


« Cette position tient au fait que notre pays fait partie des plus avancés en termes de niveau de développement économique; elle est aussi due à l'importance relative de transferts sociaux », écrivent les auteurs dans l'ouvrage « La France dans l'Union européenne ».